Tuesday, September 25, 2018

Les nouveaux coopérateurs

Si l’on vous demande le nom de la chaîne de restauration rapide qui vend le plus de steaks hachés au monde, je parie que vous citerez un nom à consonance écossaise. Mais si l’on vous demande le nom du supermarché qui réalise le meilleur chiffre d’affaires aux Etats-Unis et probablement dans le monde, je parie que vous serez incapable de citer son nom et encore moins de le situer. Vous en déduirez probablement que votre pensée a été formatée et que le seul moyen d’éviter le prêt-à-penser est de rechercher soi-même ses propres informations auprès de véritables connaisseurs et non d’experts auto-proclamés. Food Coop à Brooklyn : une histoire à succès peu connue du grand public Le supermarché Food Coop à Brooklyn réalise plus de 70 rotations annuelle de stock là où la majorité des supermarchés classiques ne dépassent jamais les 15 rotations. Les articles presse consacrés à ce succès n’existent pour l’instant que dans la sphère numérique. Dans un monde où l’on vante la réussite, cette histoire à succès est ignorée par la presse courant principal. Imaginez un instant un supermarché bio à à plus de 80% (quelques articles non bio) vendant des produits de qualité, moins cher que les grandes chaînes classiques, où les gens font la file sans rechigner tant ils savent que cela en vaut la peine, vous vous dites : c’est pas possible, ça n’existe pas! Si, mais on n’en parle pas. Ou peu. Tom Boothe réalisa le documentaire Food Coop où il explique très bien l’historique et la structure de ce supermarché du XXII eme siècle, qui est pourtant né à la fin du XX eme siècle. Le grand nombre de rotations annuelles de stock permet d’avoir toujours du frais, là où certaines superettes voisines vendent des produits avariés, et donc d’avoir très peu à jeter. L’originalité du système de Food Coop est que tous les clients sont des coopérateurs, autrement dit chacun échange 2h45 de prestations par mois au sein du supermarché contre la possibilité d’avoir des produits de qualité à moindre coût. Food Coop possède à peu près 16.000 coopérateurs. La Louve à Paris La Louve est un supermarché français installé dans le 18eme arrondissement de Paris ayant la même structure de coopérants que Food Coop. Farm à Louvain-la-Neuve Dans la ville universitaire de Louvain-la-Neuve, Farm ouvrit l’un de ses nouveaux magasins le 11 mai 2017, c’est-à-dire le surlendemain de la projection du film de Tom Boothe «Food Coop» dans le cadre du ciné-cocktail. Les Novolovanistes (du latin Nova Lovanensis) sont très soucieux de la qualité de la vie et apprécient les expériences de transition vers un monde meilleur. Les magasins zéro déchet Les magasins zéro déchet, à l’instar de la chaîne de magasins Root, commencent à faire leur apparition et connaissent un franc succès. D’autres comme Food Coop aux Etats-Unis, La Louve à Paris ou Farm en Belgique promeuvent l’achat majoritairement en vrac. Si c’est tout à fait possible pour de nombreux produits, ce ne l’est pas encore pour le miel, pour la farine, … Mais la tendance est là. Un monde meilleur est un monde sans déchet. Finies les montagnes de téléphones mobiles en Afrique, finis les océans de bouteilles plastiques dans le Pacifique, finis les déchets brûlés dont on aurait pu se passer

Tuesday, August 21, 2018

Les enjeux électoraux à Ottignies-Louvain-la-Neuve

Depuis 18 ans le bourgmestre Jean-Luc Roland, succédant à Jacques Otlet, gère la ville. Et cela crée des contents et des mécontents. Mais examinons maintenant les questions qui fâchent, pourquoi certains électeurs de l'actuelle majorité ne sont pas contents, à un point tel que deux listes citoyennes, Kayoux et Locale, ont vu le jour. Sans compter les petits paris contestataires. L'écologie-béton ou l'extension de l'esplanade Etonnant qu'un maire qui se revendique de l'écologie défende à ce point la construction bétonnière. Mais en politique, rien n'est étonnant. Mais plus encore que l'extension de la ville que beaucoup jugent nécessaire, c'est véritablement le projet de société de l'extension de l'esplanade qui est remis en cause. L'Esplanade se suffit déjà à elle-même, pourquoi encore ajouter des enseignes dans un modèle de galerie commerciale à l'américaine où de très nombreuses galeries font faillite et laissent après des chancres urbains? Quant aux grandes marques présentes à l'esplanade, ne vendent-elles pas très chers des produits fabriqués très bon marché à l'autre bout de la planète? Et ne sont-elles pas responsables de la pollution de la planète en vendant des produits lointains alors qu'on pourrait les produire localement? Ne sont-elles pas aussi responsables de l'esclavage d'êtres humains ou plutôt de conditions de travail proche de l'esclavage à l'autre bout de la planète? Cachez ce sein politique que certains ne veulent pas voir. L'incitation à la torture animale Lors de cette législature, la majorité en place, avec un maire écologiste, a décidé de soutenir ceux qui enfreignaient la loi en procédant à l'abattage à domicile d'animaux (et cela sans le moindre étourdissement) en leur fournissant des conteneurs. La ville a été condamnée pour cette initiative : "le tribunal de première instance du Brabant wallon a reconnu qu’Ottignies avait commis une erreur de communication susceptible d’inciter à des pratiques illégales. Le tribunal a condamné la commune à payer à GAIA les frais de justice qui s’élèvent à 1540 euros". L'incitation au non-respect des lois est révélateur que la torture animale n'est pas prise en compte par la majorité actuelle écolo-cdh-ps. De nombreux défenseurs de la nature sont outrés par cette décision. La démocratie participative Pour les partis traditionnels, il s'agit d'un gadget. Pour le citoyen, il s'agit uniquement de l'exercice démocratique. Si le plan d'affectation des sols n'est pas modifié, autrement dit si une nouvelle majorité ne voit pas le jour, l'extension de l'Esplanade se fera malgré le vote négatif de la consultation populaire. Du grand, mais alors là du très grand foutage de gueule politique.

Thursday, May 31, 2018

La démocratie participative

La démocratie participative, c'est exactement l'inverse de la particratie, c'est le pouvoir rendu aux citoyens. C'en est fini de l'oligarchie, financière ou lobbyiste, qui dicte sa loi sans que le citoyen n'ait son mot à dire. Les assemblées citoyennes se réunissent pour débattre et pour décider. C'en est fini de ces parodies de démocratie qu'on appelle conseil communal (Belgique) ou conseil municipal (en France). Ces politiciens professionnels ne décident pas dans l'intérêt du citoyen mais bien dans celui de ses amis, du sien ou de groupes de pression qui lui font miroiter une réélection. La ville de Louvain-la-Neuve s'est réveillée. D'abord une plate-forme citoyenne pour recueillir le nombre de signatures nécessaires à une consultation populaire sur l'extension du complexe commercial appelé Esplanade. Ensuite une liste citoyenne Kayoux qui se présentera aux prochaines élections communales en octobre 2018. Une deuxième liste citoyenne a vu le jour et portera le nom de Locale. Le gel de l'extension de l'Esplanade n'est que temporaire. Si une nouvelle majorité ne change pas le plan de secteur, le même projet serait représenté dans trois ans. Les politiciens professionnels se moquent de la démocratie. Mais nous allons changer cela Lire aussi: Saillans, là où a démarré la démocratie participative

Saturday, May 26, 2018

Saillans, là où a débuté la démocratie participative

Un charmant village de 1.200 habitants que la spéculation foncière et la folie des hommes a failli emporter. Saillans, là où le réveil citoyen a permis d’empêcher la construction d’un giga-supermarché qui aurait détruit tous les petits commerces et imposé la malbouffe comme seule et unique source d’alimentation. Les citoyens se sont mobilisés. Ils sont partis le coeur vaillant avec l’âme de David contre Goliath, les simples citoyens contre l’affairisme politicien. Et ils ont réussi ! Ils ont été à l’encontre du prétendu «politiquement correct» et jeté aux orties les vieilles pratiques des loups de la politique. «Pas de programme, pas de candidats, la liste c’est vous». Ce sont les assemblées de citoyens qui décident de la marche à suivre et non l’obéissance aveugle de ces vieux routards de la politique au monde de la finance ou de l’immobilier. Cela demande bien sûr que le citoyen soit informé des tenants et des aboutissants de chaque décision à prendre. Mais les citoyens sont ravis de cette réappropriation de la démocratie, usurpée par ceux qui ont vendu leur âme au Veau d’Or. Les Saillansons s’impliquent maintenant dans la vie de leur cité. Et ils n’ont que des éloges pour cette nouvelle majorité qui a «renversé le langage de l’oligarchie"[1]. «Notre démarche repose sur l’expertise d’usage des habitants. Chacun est expert de sa rue, de son village.» dit Isabelle dont les propos ont été recueilli par le journaliste du magazine Reporterre. Références [1] Reporterre, A Saillans les habitants réinventent la démocratie, 7 mai 2016

Friday, May 25, 2018

Bienvenue

Le blog Démocratie Participative est encore au stade de construction. Un tout petit peu de patience et les premiers articles viendront illustrer le blog. Quarante-huit ou septante-deux heures Cela c'était hier, aujourd'hui, deux nouveaux articles

Les nouveaux coopérateurs

Si l’on vous demande le nom de la chaîne de restauration rapide qui vend le plus de steaks hachés au monde, je parie que vous citerez un no...